LE ROUTIOUTIOU

L'été

L’huître creuse est ovipare et l’huître plate est vivipare. Au soleil de l’été, l’huître creuse pleine de son lait va répandre dans l’eau ses gamètes. L’union d’un gamète mâle et d’un gamète femelle forme un œuf microscopique qui va dériver au gré des flots. Chaque huître mère donne naissance à plus d’un million d’œufs. Pour que la naissance se passe bien, plusieurs conditions doivent être réunies.

 Conditions climatiques favorables, une eau à bonne température, 21 degrés, une eau pas trop salée d’où la nécessité de la proximité des rivières. Au bout de vingt jours environ, l’invisible œuf va se fixer sur un support solide et propre. Le premier rôle de l’ostréiculteur est de fournir ces supports qu’on appelle ‘collecteurs’ qui sont coquilles d’huîtres, coquilles Saint-Jacques, ardoises, fers, tuiles, tube plastique. La pose des collecteurs s’effectue au moment où la larve cherche à se fixer fin juillet. Recouverts de naissain en été, les collecteurs restent en place jusqu’au printemps suivant.

Les jeunes huîtres sont le plus souvent réparties dans des poches (sacs constitués de grillage plastique) et disposées sur l'estran sur des tables (structures métalliques) ou parfois encore semées à la volée sur le sol. Le travail de l'ostréiculteur consiste à retourner les poches, afin que toutes les huîtres puissent croître en de bonnes conditions et avec une forme régulière, à nettoyer les poches pour que l'eau de mer y circule bien. Après une période plus ou moins longue suivant la richesse de l'eau, les huitres sont triées par catégories de poids (calibrage).

 "Au mois de juin 2006, nous avons rencontré Fabrice et Géraldine Vigier, ostreiculteurs à Gujan-Mestras. Ils possèdent la cabane 155 du Port de Larros dans laquelle ils proposent dégustation d'huîtres et vente au détail toute l'année et de 8H00 à 19H00/20H00 en fonction des saisons.

Passionné du Bassin, Fabrice a repris il y a 4 ans (2002) la suite des activités de son grand père, dont la famille est dans la culture de l'huître depuis 1880 environ.

Fabrice et Géraldine possèdent 2 parcs situés sur l'Ile aux Oiseaux et 1 sur le banc d'Arguin.

Cette fois, Fabrice nous emmène aux "filles". Nous quittons le Port de Larros, prenons le chenal de Gujan, le passage 34, les Barbot's, le Teichan, puis le chenal du courant, et arrivons enfin au parc.

Fabrice part sur les parcs environ un jour sur deux, en fonction des marées. Il y pratique deux types de culture de l'huitre :  au sol et hors sol.

La saison d'automne